Mathilde1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/04/2014

MEZE: AFFAIRE DES TERRAINS: LE PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE OUVRE UNE ENQUETE PRELIMINAIRE

LOGO MEZINFOS.jpgC'est l'Agglorieuse qui l'indique ce jour sur son blog par la voix de son journaliste spécialiste des affaires judiciaires, Jean Marc AUBERT.

Le procureur de la république de Montpellier, Christophe BARRET, a donc ouvert une enquête préliminaire pour faire la lumière sur cette désormais célèbre affaire des terrains...

Cette affaire est donc bien sur le terrain judiciaire désormais.

Cliquez sur ce lien pour accéder à la brève de l'agglorieuse

28/03/2014

MEZE: ET APRES L'ELECTION, QUE VA-T-IL SE PASSER? QUI SERA VOTRE MAIRE AU CAS OU LE SORTANT AURAIT DES SOUCIS AVEC LA JUSTICE

images.jpgPendant que l'équipe Cap 2020, sure de sa victoire vomit sa bile sur le net à quelques heures de la clôture de la campagne officielle en salissant l'image de Gilles PHOCAS...

Un certain nombre de nos administrés nous interrogent sur les conséquences d'une éventuelle réélection de M. FRICOU et le risque d'une action de la justice à son encontre dans la désormais célèbre affaire des terrains à 30€ le m2.

Tout d'abord, rappelons la présomption d'innocence pour tout un chacun avant qu'une affaire n'ait été jugée.. M. FRICOU bénéficie évidemment de cette présomption d'innocence..

La seule réponse que nous pouvons faire, c'est que les prises illégales d'intérêts, les pactes de corruption passive et les délits d'initiés sont passibles d'une lourde amende, d'une peine de prison et bien sûr d'inéligibilité...

Si, dans le cas qui nous intéresse, une peine d'inéligibilité était prononcée (après un long processus contradictoire), il faudrait que le conseil municipal désigne un nouveau maire... Alors à Mèze, certains déjà font des pronostics mais trois noms reviennent régulièrement: Madame LOURDOU, M. BAEZA ou M. OLOMBEL...

Faites vos jeux...

 

 

18/03/2014

MEZE: APRES AVOIR ACHETE UN TERRAIN VIABILISE ET CONSTRUCTIBLE A 30€ LE M2, LE MAIRE DE MEZE NEGOCIE UNE AUTRE AFFAIRE IMMOBILIERE

logo cap 2020 ag im.jpgL'affaire du terrain constructible et viabilisé à 30€ le m2 acquis par le maire suite à l'opération de construction de la nouvelle gendarmerie est actuellement étudiée de près par le procureur de la république de Montpellier..

On sait qu'une adjonction à la plainte a été faîte pour une autre parcelle achetée 10€ et pour une clôture posée au milieu d'un terrain mitoyen appartenant à la Mairie et lui permettant de jouir de 400m2 de terrain supplémentaire..

Nouvelle surprise, sur laquelle nous sommes tombés, par hasard, en épluchant les délibérations de la CCNBT (intercommunalité dont M. FRICOU est vice-président)..

Henry FRICOU aurait négocié avec la CCNBT (c'est à dire avec son premier adjoint/président) la vente d'un de ses terrains agricoles, non constructible, soumis au schéma de mise en valeur de la mer au prix de 50€ le m2..

Ci-dessous les délibérations de la CCNBT des 27/09/2012 et 21/03/2013:

vente terrain fricou ccnbt 270912.jpg

parcelle vendue par Fricou à la CCNBT (cr21032013).JPG

A notre connaissance, l'acte notarié n'a pas encore été signé..

Nous avons la chance d'avoir un maire qui a le sens des affaires (quand cela le concerne)..

Quand il achète (pour son compte) le terrain constructible, viabilisé, il le paie 30€ le m2..

Quand il vend du terrain agricole, non constructible à la CCNBT (argent du contribuable), il ne fait pas de cadeau, il le négocie à 50€ le m2..

Nous avons aussi de la veine d'avoir un Maire chanceux.. Il se trouve toujours là où il y a une affaire à faire..

La CCNBT avait besoin d'une petite parcelle au milieu d'une immense étendue agricole (plusieurs centaines d'hectares)? Cela tombe sur le terrain de M. FRICOU!

Non, avec un Maire avec une pareille baraka, il ne peut rien nous arriver...

Sauf peut-être payer des impôts locaux très élevés..

Rappelons qu'il a fait voter la vente à la CCNBT des terrains appartenant à la commune pour les gens du voyage ... 70 centimes le m2, une délibération que Gilles PHOCAS a refusé de voter.

 

08/03/2014

MEZE: "CES ELUS COQUINS QUI JOUENT AVEC LE FEU ET LA LOI": MIDI LIBRE PREND L'AFFAIRE FRICOU EN REFERENCE

affaire fricou,affaire terrain fricou,fricou terrainAinsi, pour illustrer son article en page "région", le Midi Libre du 7 mars 2014 a pris comme référence "l'affaire Fricou"(avec 4 autres), (cliquer sur le dessin pour agrandir l'article)...

Cet article explique combien il est difficile pour la justice d'enquêter sur les "dérapages" de nos élus.. (problèmes de moyens ou autres)...

Le fait que notre quotidien régional ait choisi cette affaire, dénote bien, tout de même, la gravité des faits dévoilés par mez'infos et Gilles PHOCAS..

Les preuves que nous avons apportées, la reconnaissance par le Maire de l'achat d'un terrain constructible et viabilisé en lotissement à 30€ le m2, ainsi que les actes périphériques à cette affaire, ont semble-t-il convaincu les journalistes de l'utilité de rappeler cette affaire hallucinante à leurs lecteurs..

La présomption d'innocence est bien sûr respectée dans cet article..

Nous reviendrons bientôt sur les conséquences politiques et judiciaires possibles de cette affaire...

affaire fricou,affaire terrain fricou,fricou terrain

 

31/01/2014

MEZE: AFFAIRES DES TERRAINS D'HENRY FRICOU: TOUTES LES PREUVES FACE AU DENI PUBLIC

LOGO MEZINFOS.jpgNous ne comptions plus communiquer sur cette affaire des terrains afin de laisser la place au débat public nécessaire aux élections, et ainsi relater des faits de campagne avec des propositions.

Acculé, mal conseillé peut-être, ou tout simplement peut-être paniqué, M. Le Maire nous attaque dans un tract, en niant ce qui ne lui a jamais reproché, mais sans s'expliquer sur les vraies raisons de la saisine du Procureur de la république.

Qu'il nie, qu'il défende son programme, qu'il considère commun et habituel d'acheter des arbres pour les planter sur les terrains voisins, c'est son problème..

Qu'il parle de manoeuvre électorale tardive, alors que le dernier terrain a été acheté le 17 janvier 2012, c'est aussi son problème..

Par contre, qu'il nous traite de menteurs, manipulateurs etc... cela nous oblige malheureusement à répondre en mettant à votre disposition un certain nombre de documents qui confirment  sans le moindre doute tout ce que nous avons publié jusqu'ici..

Qu'il porte plainte pour diffamation, c'est de bonne guerre, tous les élus mis en cause le font pour se victimiser.. Pour injure publique, là, c'est plus étonnant, vu que nous avons toujours agi sans excès de mots ou de langage..

Vous trouverez donc ci-dessous, tous les documents qui prouvent ce que nous avançons depuis des mois, sans aucun commentaire de notre part..

Ce sera à vous, chers lecteurs, ou chères lectrices à vous faire votre opinion sur cette ou ces affaires immobilières...

Nous ne souhaitions pas publier certains documents jusqu'ici par respect pour les entourages proches, malheureusement, le dernier geste de M. FRICOU nous contraint à le faire, par simple droit de réponse.. En espérant que ce sera le dernier article sur le sujet, et que la justice fera son travail...

Document 1: récépissé de plainte au procureur daté du 24 septembre 2013

Document 2: 27 annexes de la plainte déposée auprès du procureur de la république (vous constaterez qu'il s'agit de documents bruts accompagnés d'annotations manuscrites)

Document 3: Extrait Acte de vente du terrain à 470€

Document 4: Procès verbal de Maître Ambrosino, Huissier de justice

 

24/01/2014

MEZE: APRES LE TERRAIN A 30€ LE M2, LE TERRAIN A 470€ PIECE ET L'EXTENSION SUR LE DOMAINE PUBLIC!

LOGO MEZINFOS.jpgLes Mezois avaient déjà étés estomaqués lorsque Gilles PHOCAS avait révélé l'existence d'une transaction financière par laquelle le Maire de la ville de Mèze avait pu acquérir un terrain de 700m2 au prix unique de 30€ le m2, viabilisé dans un lotissement, sur lequel il avait bâti deux villas..

Rappelons que ce prix de 30€ le m2 était 10 fois moins élevé que celui du marché de l'époque..

Une plainte avait été déposée pour prise illégale d'intérêt, pacte de corruption, et recel..

Cette affaire était déjà hallucinante, si bien que le premier magistrat n'avait trouvé pour se défendre que d'évoquer la prescription et la proximité des élections..

Malheureusement pour lui, au fil des investigations de l'élu d'opposition, d'autres faits que l'on pourrait qualifier de plus graves allaient ^tre constatés..

Cette fois-ci, c'est une transaction de 2012 (donc la majorité aura du mal à invoquer le temps passé) qui vient susciter la désapprobation de la population..

En effet, afin d'accroitre l'assiette de son terrain, Henry FRICOU a fait acheter par un membre de sa famille au promoteur "Bleu Promotion", une parcelle supplémentaire limitrophe au fameux terrain pour la modique somme de 470€, soit moins de 10€ le m2, un terrain que ce fameux promoteur avait acquis brut 26€ le m2..

Mais ce n'est pas fini, et là, c'est tout à fait irréel et hallucinant, Henry FRICOU n'a pas clôturé son terrain aux limites de sa parcelle, mais une clôture a été érigé de manière à gagner sur environ 400m2 sur un terrain communal, dont l'acquisition avait été votée, sous l'impulsion du Maire, en conseil municipal dans le but de réaliser un bassin de rétention.

C'est donc les impôts des Mézois qui ont servi à acquérir ces parcelles

Sur cette parcelle, illégalement annexée, ont été plantés deux palmiers, et selon certains témoins, un trou y aurait été creusé, de la taille d'une piscine, puis rebouché en catastrophe..

On est là, vous l'avez compris, dans une dimension parallèle où la bêtise concurrence la cupidité, car il s'agit, pour rajouter à tous les autres chefs de la première plainte d'un détournement pur et simple de bien public comme en témoigne le constat d'huissier effectué le 16 janvier 2014 sur les lieux..

Bien sûr, une adjonction à la plainte initiale devrait être déposée...

On comprend donc mieux pourquoi, la liste de rassemblement conduite par Gilles PHOCAS, est rejointe par des personnes qui voient bien au-delà des intérêts partisans, mais qui ont une certaine idée de l'éthique dont on doit faire preuve quand on préside aux destinées de la vie publique..

Rien ne sera plus jamais comme avant à Mèze, le sentiment d'intouchabilité que peut avoir son premier magistrat l'a conduit à l'irréparable...

Nous considérerons désormais que ceux qui témoignent de leur solidarité avec l'auteur de ces faits ou attaquent l'opposition qui ne fait que son travail dans cette affaire, cautionnent donc ces agissements.. où plus.. Il serait aussi intéressant de savoir ce qu'en pense Yves PIETRASANTA, cautionnera-t-il encore un mandat de plus son dauphin? il serait intéressant qu'il réponde à cette question....

Ci dessous vous trouverez copie des pièces prouvant les affirmations développées ci-dessus..

Voici un extrait du procès verbal dressé par l'huissier de justice le 16 janvier 2014:

pv ambrosino001.jpg

pv ambrosino002.jpg

Voilà le plan cadastral officiel qui montre comment devrait être érigée la clôture du terrain (parcelle 237) de Monsieur FRICOU:

plan cadastral003.jpg

Et voilà ci-dessous, où a été effectivement érigée la clôture (en trait gras):

plan cadastral003 modifié.jpg

A noter que la parcelle 286, était la parcelle initialement destinée à l'accès au bassin de rétention et qui a été achetée 470€...

Vous pouvez cliquer sur les documents pour les agrandir...

On comprend que, quand on est des deux côtés du manche, c'est très facile de "s'arranger" sauf que nous considérons qu'un élu doit se fixer avant tout des limites pour éviter une telle situation qui n'est pas la faute de celui qui la dévoile mais bien celle de celui qui en est l'auteur...

On a tous envie de laisser "quelque chose" à nos enfants, c'est humain, mais cela n'excuse en rien de tels agissements...