Mathilde1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/03/2015

DEPARTEMENTALES MEZE: INTERVIEW DE MICHEL BOYA CANDIDAT MEZOIS avec ELIANE ROSAY et YANN LLOPIS

michel boya001.jpgMichel BOYA, ancien conseiller municipal, proviseur récemment retraité, sera le représentant de Mèze sur la liste Génération Hérault, soutenue par les formations de l'opposition, et conduite par Yann Llopis, maire de Montagnac et Eliane Rosay, maire de Bouzigues en vue de l'élection départementale des 22 et 29 mars.

Nous avons voulu, pour éclairer les Mézois, l'interroger sur cet engagement.

 

 

QUESTION : Michel Boya, vous vous engagez, à l'occasion de ces élections départementales avec Yann LLOPIS, maire de Montagnac, et Eliane ROSAY maire de Bouzigues, pourquoi ?

 

Je m'engage avec deux maires sans parti politique, sous la bannière de GENERATION HERAULT, en compagnie d'Arlette RAJA, adjointe à Poussan, parce que je considère qu'il faut apporter un grand courant d'air frais dans la représentation départementale. Tout le monde se rend bien compte de cette nécessité ; on ne peut continuer à maintenir des rentes de situation au bénéfice de quelques hiérarques socialistes qui ont trop longtemps considéré l'Hérault comme leur propriété. Parmi les candidats en présence, deux listes sont pour le statu quo, celle de M. Morgo qui se réclame du président sortant M. Vézinhet, et celle de M. Olombel estampillée du tampon de tout « l'establishment » PS-PRG etc.

Dans ces conditions, je ne pouvais qu'apporter le soutien qu'on m'a demandé à une équipe incarnant la relève, un nouvel état d'esprit, un nouvel élan. Modestement, je crois, compte tenu de mon expérience professionnelle et humaine , pouvoir être utile dans cette liste en tant que représentant Mézois de l'équipe.

 

QUESTION : Quels vous semblent les atouts de ce binome auquel vous êtes associé ?

 

D'abord la qualité des personnes. Eliane Rosay et Yann Llopis sont deux maires, enracinés dans le terroir, totalement libres, même s'ils ont le soutien de l'opposition, et donc d'abord liés aux électeurs. Ils sont tous deux engagés comme vice-présidents dans les communautés de communes et donc parfaitement à même de travailler immédiatement en binome. C'est la seule liste qui présente cette garantie à nos compatriotes. Ils savent ce que doit être une gestion de proximité, une action concertée parce que tous deux vivent cela quotidiennement. La taille de leurs communes respectives les oblige à gérer au plus près et avec probité l'argent des citoyens contribuables. C'est une autre garantie pour les électeurs. Enfin, la générosité et la profonde humanité que j'ai trouvées chez l'une et l'autre m'ont convaincu du bien-fondé de mon choix.

 

QUESTION : Quelles sont les idées fortes de leur programme ?

 

En cette période d'incertitude, il faut REDONNER CONFIANCE aux électeurs et pour cela être à leur côté au quotidien, c'est ce qui fait la force de ce duo de maires, issus de communes des 2 anciens cantons. Outre cette exigence de PROXIMITE et d'ENRACINEMENT, avec le regroupement Génération Hérault, nos têtes de liste entendent oeuvrer, en tant qu'élus dans quelques directions principales :

  • STRICT CONTROLE de la DEPENSE ; ce qui n'a pas été le point fort des sortants ; regardons par exemple le SCANDALE FINANCIER et la GABEGIE du palais des Archives, plus de 120 millions d'Euros au lieu des 67 annoncés.

  • SOLIDARITE EQUITABLE et RESPONSABLE, avec au besoin des contrôles, en matière de RSA, d'aide aux personnes, JUSTICE dans l'attribution des Logements Sociaux et leur construction.

  • TRAITEMENT RAPIDE et sérieux des divers DOSSIERS SOCIAUX des handicapés, des personnes ägées, des enfants en situation familaile préoccupante : tout est trop lent aujourd'hui ; il faut que les élus s'y impliquent pour faire bouger les administrations départementales.

  • AIDE EFFICACE à la Vie Economique, en prenant en charge personnellement les dossiers, sans laisser traîner les choses. Cela concerne, par exemple, l'équipement des communes, les grandes infrastructures routières car notre mobilité doit être accompagnée dans la sécurité, les zones économiques, les productions locales sur la côte comme à l'intérieur.

  • EGALE CONSIDERATION pour tous les habitants, tous les élus et toutes les communes du nouveau canton.

  • REFUS de la VASSALISATION de notre TERRITOIRE à de grands élus extérieurs et en même temps, dans la franchise, DIALOGUE SANS ARRIERE PENSEE, ni courseaux bonnes places avec tous les acteurs de la vie héraultaise ou régionale.

 

QUESTION : Qu'est-ce que les Mézois ont à gagner ?

 

-Comme tous les autres, d'être RESPECTES en tant que CITOYENS CONTRIBUABLES ; et ce n'est pas rien.

Ensuite, ils doivent être bien conscients que l'essentiel est d'avoir un bon élu départemental même s'il est du village voisin. Il faut que le binôme de candidats femme-homme soit crédible, qu'il marque aussi un renouveau par rapport aux très contestables pratiques antérieures. Quant à l'engagement de Mme Rosay dans notre communauté de communes, il est naturellement garant de la promotion des dossiers mézois, a égalité avec tous les autres.

 

QUESTION : Que dire à ceux qui seraient tentés par le vote F.N. ou l'abstention ?

 

Je leur dis que ce n'est pas la bonne solution, et que dans les deux cas, ça ne peut que favoriser le maintien des privilèges acquis des sortants, ceux qui tiennent le département depuis 1945, les socialistes et leurs alliés.

Je suis conscient de l'envie de nombreux compatriotes de signifier à la droite et à la gauche qu'ils en ont assez de leurs errements et qu'ils ont envie d'être respectés en tant que citoyens.

Je suis au regret de constater qu'à Mèze, le F.N. a grandement manqué de considération pour les nombreux mézois qui avaient voté pour sa liste municipale. A peine élus, la tête de liste F.N. qui n'était pas de Mèze et ses principaux colistiers ont démissionné du conseil municipal au mépris des gens qui les avaient élus. Ils sont aussi vite partis qu'arrivés. Dans le binôme des candidats à l'élection départementale 1 seul réside dans le canton. Au vu de telles pratiques, leur faire confiance est impossible.

Nos sensibilités nous rapprochent de l'opposition nationale qui nous soutient, mais aucun des 4 membres de notre équipe n'est affilié à un parti. Nous ne serons pas caporalisés. Je suis convaincu que cette liberté est une garantie pour les électeurs de ce canton qui souhaitent un changement dans la responsabilité et l'honnêteté.

 

http://www.canton-meze.fr/

 

Réunion publique le jeudi 19 mars à 18h30 au foyer municipal.

 

Les commentaires sont fermés.