Mathilde1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/07/2013

MEZE: PANIQUE A L'HOTEL DE VILLE: EPISODE 4: LES AMIS "FACEBOOK" DE GILLES PHOCAS PRIS POUR CIBLE

LOGO MEZINFOS.jpgA l'approche de la campagne des municipales, certains esprits, qui pensent peut-être que la vie privée des gens, et leurs idées politiques les concernent à partir du moment où ils résident sur la commune, ont entrepris le recensement des amis Facebook de Gilles PHOCAS...

Dans la lignée des décisions prises ces derniers temps en terme de démocratie communale, certains internautes, membres du personnel municipal qui auraient le double tort de faire partie des amis (sur facebook) de Gilles PHOCAS et de partager certaines de ses analyses, se sont fait remonter les bretelles et remettre à l'heure, et pour certains convoqués en Mairie...

On sent bien que les élections arrivent, et la fébrilité s'empare de la gauche sociale (!) aux manettes de la ville depuis des lustres..

Cet épisode est du même tonneau que celui de 2008, quand un jeune employé municipal avait été vertement recadré parce qu'il faisait la bise en public à l'élu d'opposition, où lorsque, en 2001 un président d'association avait été convoqué (on va dire invité à s'expliquer) pour une simple participation à une réunion organisée par un opposant de l'époque..

Tout va bien donc, au royaume de Henry... Les jardins à la française du château sont bien entretenus et le peuple a l'interdiction de se plaindre...

Quand à Gilles PHOCAS, il a répondu de manière singlante sur son compte Facebook... Il sait en effet, que le message sera relayé par ceux qui sont bien en cour au palais...

Les commentaires sont fermés.