Mathilde1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/06/2013

MEZE: CONSEIL MUNICIPAL: LE SCOT DE THAU PAS SI CONSENSUEL QUE CA

 

du cote du conseil.jpg

"J'ai obtenu tout ce que j'avais demandé", c'est ce que Henry FRICOU a affirmé à l'assemblée délibérante le 15 mai 2013...

"Cela ne me rassure pas", a pensé à voix haute Gilles PHOCAS...

Le schéma de cohérence territoriale du bassin de Thau était au programme du conseil municipal du 15 mai 2013.

Ce document de portée générale sur l'avenir du bassin de Thau est aux POS et aux PLU, ce que la constitution Française est aux lois..

Il s'imposera aux Maires qui n'auront plus toute latitude pour décider des futures évolutions de leur commune..

Un certain nombre de villes et villages ont d'ores et déjà voté "contre" ce SCOT...

Ainsi, dans le SCOT figurent les phrases suivantes:

"Mèze et Marseillan, relativement contraintes par leurs sensibilités environnementales malgré leurs qualités plus urbaines que les  précédentes, offrent une aptitude moyenne au développement." Ce qui est une affirmation floue qui  permet une latitude importante dans les décisions d'urbanisme... Le respect des équilibres de la lagune y est d'ailleurs abordé comme une contrainte, alors que nous pensons plutôt qu'il s'agit d'un atout..


"Le SCOT sera construit sur la base d’une hypothèse de croissance maîtrisée de 1,3% par an. Ce taux reflète bien une recherche d’équilibre dans un territoire à la fois soumis à des contraintes  environnementales importantes (des ressources naturelles limitées et  des milieux naturels sensibles) et à des pressions démographiques  exogènes qu’il est impossible de bloquer totalement. Par ailleurs, le taux de croissance moyen devra être modulé dans l’espace et dans le temps." Là aussi, on est dans le flou artictique car, cette possibilité de "moduler" cette croissance suivant le site géographique... Pour Mèze, 1,3% par ans représente grosso modo 4000 habitants en plus sur la période mais de nombreux programmes sont déjà lancés non compris dans ce chiffre..


"Développer deux pôles d’équilibre au Nord du territoire :- Mèze/ Loupian -          Poussan/Gigean" Doit on comprendre que l'on va "souder" par l'urbanisation Mèze à Loupian et Gigean à Poussan?

"Mèze constitue un pôle d’équilibre important dans l’armature urbaine du bassin de Thau et bénéficie à ce titre de perspectives de croissance et d’extension dans le projet du SCoT cohérent avec sa capacité d’accueil. La commune est cependant contrainte au niveau environnemental notamment par la zone de vulnérabilité de la nappe Astienne et la zone inondable des Sesquiers. Le choix de porter le développement au Nord de la commune et non dans le prolongement de la centralité urbaine existante est dicté par ces impératifs environnementaux. L’extension est accompagnée par la création d’une voie de contournement et le développement de transports en commun performants (navette lagunaire et transport terrestre)." On reconnait que la nappe Astienne, qui assure notre alimentation en eau potable est un problématique importante et que le sesquier est une zone inondable sensible, et on propose d'urbaniser tout le bassin versant... Quelle cohérence?

 

"- Comblement en mer (24 ha),"


"Consommation de 430 ha d'espaces agricoles dont  50 ha en AOC Muscat de Frontignan."


"Consommation foncière : Artificialisation de 454 ha au maximum à l'horizon du ScoT"


"eau : Augmentation de la population donc des consommations globales"


"Perspective d'accroissement de l'émission globale de GES (gaz à effet de serre) (urbanisation et augmentation des nombre de déplacement"


"Interdiction d’implantation de sites photovoltaïques dans tous les espaces agricoles protégés (vignoble patrimonial, intérêt écologique, vocation de production)"

On constate par conséquent, que, malgré des intention louables de maîtrise du foncier, ce document acte la croissance démographique et le développement urbain de notre territoire..

 On peut ajouter à ces préceptes pour notre commune, un nombre de programmes d'urbanisation engagés par le Maire actuel qui ne sont pas compris dans ces perspectives d'accroissement de la population comme la ZAC des costes (3 tranches pour environ 2000 habitants et le quartier du moulin à vent qui prévoit autant de logements...

Il est d'ailleurs pathétique de constater que l'ouverture à l'urbanisation du nord du sesquiers décidée en conseil municipal en 2012 était justifiée par le SCOT:

 

19. Urbanisme – ZAD Mèze Nord – Modification de
la délibération du 7juin 2012.
Monsieur le Maire expose :
Le SCOT du bassin de Thau est en voie de finalisation
sous l’égide du Syndicat Mixte du Bassin de Thau.
La zone de Mèze-Nord est retenue comme zone future
d’expansion urbaine pertinente compte tenu des
contraintes règlementaires de toute nature qui affectent
notre territoire communal.
 
Mezinfos avait signalé en son temps cette décision de
rajouter aux  4000 habitants supplémentaires des projets
ci-dessus, près de 4000 habitants au Nord du Sesquier
qui constitue le bassin versant des zones déjà inondables
du bas sesquiers:
 
 
Gilles PHOCAS a par conséquent voté contre le projet
de SCOT présenté en argumentant sur trois thèmes:
 
1- "Vouloir faire de Mèze une commune à un moyen
terme de 20 000 habitants est une folie.
Je ne m'y résous pas...
L'expérience a prouvé qu'un accroissement anarchique
provoque des besoins en infrastructures que nous ne
pourrions assumer, même si vous comptez comme
précédemment sur une augmenation des rentrées fiscales
(taxe foncière etc)"
 
2- "J'ai participé aux phases du dignostic visant à
l'élaboration du SCOT et je considère que les données
utilisées qui datent de 95 à 99  sont obsolètes et ne
permettent pas une approche cohérente..
En 15 ans, chacun a pu le contater, notre territoire a
beaucoup évolué"...
 
3-"Faire voter à quelques mois des élections municipales,
un document qui est plus qu'un document d'urbanisme
car il est un cadre de l'organisation sociale, economique,
qui régit aussi les déplacement sur ce territoire ne me
semble pas judicieux  à moins de vouloir imposer un
cadre aux  majorités futures, ce qui n'est pas respectueux
des choix qui seront faits par les électeurs en mars 2014".
 
Henry FRICOU s'est interrogé ouvertement sur le fait que
l'élu d'opposition votait contre un document porté par le
Syndicat Mixte présidé par François COMMEINHES...
Gilles PHOCAS lui a répondu que, en ce qui le concerne,
il était libre de voter contre ce qui lui semblait néfaste
pour sa commune et que les appartenances politiques
n'avaient pas grand chose à voir la dedans..
 
Henry FRICOU déclarant en substance:"Il faut voter ce
SCOT, même s'il n'est pas parfait, car sinon, il faudra
recommencer à zéro..."
 
Cet argument n'a semble-t-il, pas convaincu son rival
pour 2014..
 
Remarque: Ce POS inquiète aussi grandement les
opposants au projet d'Hinterland à Poussan...
En effet, il comporte des informations contradictoires
sur ce dossier, qui, ajoutées à celles pour le moins
parcellaires, pour ne pas dire inexistantes de la région
dont le vice-président chargé de l'écologie n'est autre
que Yves PIETRASANTA n'incitent pas à la confiance...
 
 
 


 

Les commentaires sont fermés.