Mathilde1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/01/2013

MEZE: MEZE EST FIERE DE SON FESTIVAL DE THAU-LE FESTIVAL DE THAU A BESOIN DE VOUS

 

La culture est un bien commun !
Devenez "spect'acteur" du Festival de Thau

Chacun de vous peut devenir mécène. Vous pouvez soutenir le Festival de Thau en exerçant votre citoyenneté : vous déduirez de votre impôt 66% du montant de votre don.

Dans un contexte où l'état et les collectivités se désengagent en matière culturelle, chacun peut participer de façon directe à la politique culturelle de son territoire, soutenir des initatives locales culturelles et artistiques, maintenir et défendre la diversité des propositions.

Le Festival de Thau défend depuis plus de 20 ans un projet ancré sur le territoire du Bassin de Thau, un projet unique qui fédère des valeurs fortes, et qui présente une farouche volonté environnementale et un vrai engagement social.
 

Faites un don !

L'application de l'article 200 du code Général des Impôts du 1er août 2003 vous permet de bénéficier d'une déduction fiscale égale à 66% de votre don. A titre d'exemple, un don de 20€ vous coûte réellement 6,80€ après déduction fiscale.

 

Téléchargez ici le formulaire de dons
Pour plus d'infos sur le mécénat individuel, n'hésitez pas à nous contacter par téléphone au 04 67 18 70 83.

FESTIVAL DE THAU 2013

23ème édition du 15 au 21 juillet
www.festivaldethau.com
Tél 04 67 18 70 83

 

Le Festival soutient :

PROJET "MINI-664"

Originaire de Mèze, Matthieu Gutton se prépare à une course transatlantique en solitaire raliant Douarnenez à Pointe à Pitre. Avant son départ en novembre 2015, suivez ses aventures et sa préparation à bord du "Mini 6.50"

Le blog de Matthieu Gutton

 

"GAGNER SA VIE"

Ce samedi 12 janvier à 15h20 sur France 3 Languedoc-Roussillon sera rediffusé le documentaire réalisé par Laurence Kirsch "Gagner sa vie" : L'histoire de 2 femmes qui vivent au bord de l'étang de Thau et qui, chacune à leur manière, remettent en question leur vie professionnelle.

Le site de Laurence Kirsch

NDLR: Le Conseil Général, après avoir dit oralement en fin 2012 que la reconduction de la subvention de 45000€ au festival de Thau était acquise, a décidé de supprimer purement et simplement cette subvention...

Alors que les autres festivals continuent à être financés et que près de 1000 subventions ne sont pas touchées, on peut s'interroger sur les réelles raisons qui ont provoqués cette décision.

Il est bien évident que les collectivités serrent la ceinture et doivent faire des choix..

Toutefois, au vu des dépenses mirobolantes en terme de communication engagées par le Conseil Général, on peut s'étonner que "cela tombe" sur le festival Mézois..

Serait-ce parce que le conseiller général du canton n'est pas assez "PS", serait à cause des relations exécrables entre CG et CCNBT? Nous espérons que non..

Il semble que suite à l'intervention de Christophe MORGO, sollicité entre autres par Gilles PHOCAS, le CG accepte de subventionner 2013 à hauteur de 20 000€, mais à titre exceptionnel, c'est à dire qu'aucune garantie n'est fournie pour 2014..

Les gestionnaires du festival ne peuvent pas se permettre de naviguer à vue sur de telles sommes... Il faut espérer que les décisions à venir prendront mieux en compte la pluralité des territoires et la qualité des programmations, en dehors de toute querelle de politique politicienne...

Commentaires

Bonjour,

Je tiens à souligner que le commentaire sur les subventions ne sont pas écrits par mes soins.

Écrit par : AUZIAS | 12/01/2013

Tu as raison de le souligné, Joselyne, c'est un commentaire précédé de la mention NDLR (note de la rédaction) visant à éclairer le lecteurs sur les incertitudes financières actuelles qui touchent le festival...

Écrit par : Mez'infos | 13/01/2013

Culture, culture... Mettre la main au porte monnaie pour financer la venue de chanteurs comme Noah... Il n'y a pas d'autres moyens de faire dans le culturel sans pour autant demander des sommes astronomiques ? Quand on connaît le budget donné par la ville, je ne vois pas trop où est le désengagement des collectivités.

Écrit par : le chevalet | 14/01/2013

Les commentaires sont fermés.