Mathilde1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/12/2012

MEZE: CONSEIL MUNICIPAL: LES ATTAQUES PERSONNELLES DE L'ADJOINT AUX SPORTS ENVERS GILLES PHOCAS FONT SORTIR DE SES GONDS LE MAIRE HENRY FRICOU

du cote du conseil.jpgInhabituel spectacle vécu lors du conseil municipal du 14 Décembre 2012.

Au moment d'étudier le bail de pêche qui sera accordé à l'association "la Gaule Mézoise" sur le lac du Sesquier, l'adjoint aux sports Thierry BAEZA a déclenché une polémique qui a plus qu'irrité Henry FRICOU.

En effet, suite à des propositions que Gilles PHOCAS avait transmises aux deux élus (cliquez pour en prendre connaissance) quelques jours avant, les débats ont un peu dérapé.

Ce fut d'abord sur une remarque à priori sans grande importance que le Maire et son adjoint exprimèrent leur différences.

La convention ayant semble-t-il été rédigée dans la précipitation, Gilles PHOCAS avait souhaité rappeler en préambule qu'il comprenait que ses remarques n'aient pas été prises en compte... Le Maire rétorqua que la convention avait fait l'objet d'une étude approfondie alors que Thierry BAEZA confirmait qu'il avait fallu faire très vite...

Gilles PHOCAS essaya alors d'exposer au conseil municipal ses propositions concernant la mise à disposition du site et en quelques sortes la délégation d'exploitation... Mais il eu bien du mal à pouvoir sereinement exposer ses propositions..

L'élu en charge du dossier s'emporta en énonçant de fausses informations sur des engagements privés de M. PHOCAS pour ainsi sortir du fonds de l'affaire.

M. PHOCAS rétorqua à M. BAEZA: "Tu dis des conneries Thierry, je demande à pouvoir répondre"

Cette réponse à des affirmations fausses sur son compte, Gilles PHOCAS ne put la faire, le Maire, irrité, écourtant les débats:

Henry FRICOU stoppa donc les débats et s'emporta en ses termes: "Tout se passait bien jusqu'ici et il a fallu que vous sortiez du sujet!!"

On comprend l'irritation du premier magistrat... En effet, les mises en causes personnelles occultent toujours le débat de fonds...

Le bail de pêche a toutefois été voté à l'unanimité... Un bail de pêche étant toujours plus judicieux qu'une simple autorisation par arrêté municipal, ce qui prévalait depuis plus de 20 ans..

Commentaires

Il faut qu'il vire Baeza le maire

Écrit par : dubalai | 17/12/2012

Les commentaires sont fermés.