Mathilde1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/10/2012

MEZE: CONSEIL MUNICIPAL: L'OPPOSITION PRIVEE DE QUESTIONS DIVERSES

du cote du conseil.jpgLors du conseil municipal du 15 octobre 2012, Henry FRICOU a interdit à Gilles PHOCAS de poser ses traditionnelles questions diverses en fin de conseil.

Certainement échaudé par le conseil municipal du 25 juillet, où il s'est senti piégé, ne sachant pas que sa police municipale était armée, Monsieur Le Maire ne veut plus prendre de risques quitte à s'asseoir sur la transparence et sur la démocratie locale..

Ce conseil avait d'ailleurs démarré sur un refus de s'expliquer sur les motifs du redressement URSSAF notifié à la commune sous le prétexte que "je ne me rappelle plus du dossier".

Pendant que M.le Maire imposait au conseil une délibération de dernière minute, Gilles PHOCAS faisait remarquer que le règlement intérieur du conseil municipal était plus souvent violé par la majorité que par l'opposition..

"On vous répondra par écrit" explosa M. le Maire!

Réponse de Gilles PHOCAS: "Ce n'est pas à moi que vous avez à rendre des comptes, mais c'est aux Mézois! C'est d'ailleurs à cela que sert un conseil municipal"...

NDLR: Gilles PHOCAS s'apprêtait à questionner M. le Maire sur la zone d'angaronne et sur la dangerosité des bornes et du revêtement de l'esplanade... Ce qui lui a donc été interdit car hautement subversif...

Les commentaires sont fermés.