Mathilde1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/04/2012

MEZE: CONSEIL MUNICIPAL: L'EQUIPE HENRY FRICOU LIMITE LES DROITS DU PERSONNEL MUNICIPAL ET DYNAMITE LE CTP (comité technique paritaire)

du cote du conseil.jpgC'est un conseil municipal bien singulier qui a eu lieu le 30 mars 2012 en Mairie de Mèze.

En effet, c'est bien l'opposition, plutôt classée à droite, qui a tenté, tant bien que mal de défendre les intérêts des employés municipaux, face à une majorité théoriquement composée de communistes, d'écologistes (?) et de socialistes (?).

Cela a commencé par le point 26 du conseil municipal, où était inscrit à l'ordre du jour, la fusion des deux CTP de la commune. Le CTP de la ville et le CTP du CCAS.

Les CTP sont des organes où sont représentés les élus majoritaires et les représentants élus du personnel..

Gilles PHOCAS s'est étonné de la décision de fusionner les deux CTP et a interrogé le Maire en ces termes:

"J'espère que la décison de dissoudre et de fusionner les deux CTP, n'est pas une réaction de votre part face aux problèmes que vous rencontrez dans ces organes, notamment celui de la ville, où les relations ne sont pas les meilleures.. Vous auriez pu laisser les représentants du personnel aller au terme de leur mandat. Je considère que votre manoeuvre est une atteinte aux droits des employés municipaux et à la démocratie en général... En effet, je suis très étonné que vous organisiez des élections dès le 26 juin... Visiblement, il y a urgence à museler le personnel municipal".

Monsieur le Maire a répondu à l'élu d'opposition que c'était en accord avec le CTP du CCAS que cette décision avait été prise (d'après nos sources il semblerait que ce soit faux), que de toute façon les représentants du personnel ne représentaient plus personne, et que la décision était prise... "

Gilles PHOCAS a voté contre la dissolution des CTP.

Le point numéro 30 du conseil municipal a aussi fait l'objet d'une polémique..

La majorité de "gauche" a proposé au conseil municipal d'approuver un règlement intérieur pour le personnel de la ville et une charte informatique, suite, au problème de téléchargement illégal rencontrés dans certains services...

Ce réglement intérieur a été considéré par l'ensemble de l'opposition comme attentatoire aux droits des employés municipaux.

Gilles PHOCAS, s'est étonné que, d'un seul coup, on s'aperçoive qu'il n'ya avait pas de règlement intérieur dans notre commune et a reconnu qu'il en fallait évidemment un..

Par contre, il s'est insurgé contre l'extremisme de ce règlement... En effet, selon lui, ce règlement interieur est une succession de contraintes et de devoirs pour le personnel.. Par contre, dans la colonne de leur droits, il n'y a rien ou pas grand chose.

"Je regrette que vous n'ayaez pas pris la peine d'élaborer les règles qui régissent le personnel et la commune en collaboration avec les représentants du personnel... Votre gestion des heures supplémentaires est déplorable..."

"Vous ne payez plus les heures supplémentaires, ce qui a fait un manque à gagner important pour les employés de la ville qui ont des crédits et des charges basés sur leur ancien revenu.."

En effet le règlement intérieur prévoit en page 7: "Le chef de service est libre d'imposer l'accomplissement d'un volume d'heures supplémentaires. L'accomplissement de ces heures est obligatoire. L'agent est contraint de les effectuer en application du principe d'obéissance hiérarchique. Tout refus...pourra faire l'objet de sanction disciplinaire..."

Mais ce n'est pas tout, ces heures seront imposées mais pas payées!

Extrait du nouveau règlement intérieur:

"Par principe..., la collectivité a fait le choix de compenser les heures supplémentaires sous la forme d'un repos compensateur"...

Gilles PHOCAS a rajouté: "Si vous imposez des heures supplémentaires, il faut les payer. Cela s'appellerait "assumer"... Je suis pour ma part plus favorable au volontariat, et à une discussion avec le salarié pour éventuellement s'entendre sur le volume d'heures sup payées et celles récupérées."

Gwénael LECLERE a abondé dans le sens de Gilles PHOCAS, en se déclarant étonné que le parti communiste, présent autour de la table en tant que membre de la majorité municipale, cautionne et soit muet sur ce sujet...

Pour Régis COLLIGNON, le Maire devrait se rendre compte que: "les employés municipaux ne sont pas des esclaves".

La charte informatique a aussi fait l'objet de débats aussi houleux...

Mais la majorité, et le maire ont tenu bon, et ces documents pour le moins contraignants ont été votés à la majorité.. L'opposition refusant de cautionner de tels documents et un tel mépris des représentants du personnel qui avaient voté CONTRE en CTP (ceci expliquant peut-être cela)...

Commentaires

Mensonges, coups de bluff, trahisons... C'est le régime soviétique dans toute sa splendeur.

Écrit par : joseph | 09/04/2012

"le parti communiste, présent autour de la table en tant que membre de la majorité municipale, cautionne et soit muet sur ce sujet..."
Et oui les rouges cautionnent et méprisent le personnel par leur silence. Les 3/4 de cette majorité sont aigris de n'avoir jamais pu embrasser une carrière de fonctionnaire ou ont occupé des postes d'embusqués. Ce n'est pas la crise pour tout le monde. Le personnel communal ne risque pas d'être défendu par cette fausse gauche qui dit ce qu'il faut faire et ne fait pas ce qu'elle dit, une tribu tartuffe et désinvolte, qui aime le peuple et qui se garde bien de partager son sort.

Écrit par : joel | 21/04/2012

"le parti communiste, présent autour de la table en tant que membre de la majorité municipale, cautionne et soit muet sur ce sujet..."
Et oui les rouges cautionnent et méprisent le personnel par leur silence. Les 3/4 de cette majorité sont aigris de n'avoir jamais pu embrasser une carrière de fonctionnaire ou ont occupé des postes d'embusqués. Ce n'est pas la crise pour tout le monde. Le personnel communal ne risque pas d'être défendu par cette fausse gauche qui dit ce qu'il faut faire et ne fait pas ce qu'elle dit, une tribu tartuffe et désinvolte, qui aime le peuple et qui se garde bien de partager son sort.

Écrit par : joel | 21/04/2012

Les commentaires sont fermés.