Mathilde1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/12/2011

MEZE: TELECHARGEMENTS ILLEGAUX A LA MAIRIE: L'INFORMATION REVELEE PAR GILLES PHOCAS EN CONSEIL MUNICIPAL DECLENCHE DE MULTIPLES REACTIONS SUR LE SITE DE MIDI LIBRE

du cote du conseil.jpgLors du conseil municipal du 16 décembre, Gilles PHOCAS s'est une nouvelle fois inquiété auprès du Maire de la gestion calamiteuse par la majorité du service de police municipale.

M. PHOCAS a demandé à Henry FRICOU s'il considérait toujours que la police municipale était bien gérée, s'il ne pensait pas que certains membres de ce service ne méritaient pas plus de reconnaissance et avancements (certains sont bloqués depuis un certain temps alors qu'ils font leur metier consciencieusement), et enfin s'il était vrai que le Maire avait reçu un courrier Hadopi concernant des téléchargements illégaux dans le service.

M. FRICOU, lui a répondu que la police municipale était bien gérée, et que effectivement il avait reçu un courrier d'Hadopi "mais ce n'est pas grave"...

Gilles PHOCAS s'est emporté en lui rappelant que télécharger illégalement avec le matériel de travail, sur le lieu de travail, probablement pendant les heures de service constituait quelquechose de grave vis à vis de l'utilisation du bien public et vis à vis de l'utilisation de l'argent du contribuable...

 

Monsieur Le Maire a ensuite déclaré qu'il ne voulait pas que l'on parle des services municipaux pendant le conseil municipal, ce à quoi Gilles PHOCAS a répondu que rien, ni personne ne l'en empêcherait.

Monsieur FRICOU n'a pas répondu au sujet de certains membre de la PM dont l'avancement était bloqué...

Lien vers l'article de Midi Libre

Commentaires

Mr phocas je me demande ou, avec cet article publié en 1 ère page de midi libre, voulez vous en venir... Qui cela va servir et desservir ? Cela va t il servir vos ambitions politiques ? Non je ne le crois pas le rôle d'une opposition a mon sens et d apporter des critiques constructives sur des sujets ou des manquements importants.
Deux téléchargements... Est ce un sujet important a vous de voir? Je ne dis pas que ces pratiques doivent avoir lieu et encore moins dans un poste de police (je ne reviendrais pas sur la loi HADOPI qui a mon avis et un non sens). Je pense que la municipalité est assez intelligente pour trouver et sanctionner les personnes concernées. Ces problèmes doivent être réglés en interne et non pas sur la place publique et encore moins par l intermédiaire d'un journal qui ne publie que des informations qui peuvent faire vendre.
J aime cette phrase « Gilles PHOCAS s'est emporté en lui rappelant que télécharger illégalement avec le matériel de travail, sur le lieu de travail, probablement pendant les heures de service constituait quelque chose de grave vis à vis de l'utilisation du bien public et vis à vis de l'utilisation de l'argent du contribuable.. »
Est on certain que cela viens du poste de police une adresse IP peut très bien être piraté (si j étai malhonnête et si j avais le temps je le ferais avec votre site juste pour vous le prouver) Deuxièmement le lancement d'un téléchargement prend environ 2 minutes en comptant largement et au moins 1 minute pour le transférer sur USB. En effet pour votre information personnel la personne n est pas obligé de rester le temps du téléchargement devant son Pc. Alors si il fallait sanctionner toute les personnes qui gaspille 3 minutes sur leur temps de travail.... Nous ne sommes tout de même pas sous le régime coréen.
Ce que je trouve étrange c'est que vous semblez défendre cette police puisque je vous site « certains sont bloqués depuis un certain temps alors qu'ils font leur métier consciencieusement » et pourtant c'est ces derniers que vous allez desservir le plus.
Si c'est que vous vouliez en effet c'est réussi si vous vouliez attaquer la mairie c'est raté.
Je pense qu'avant de lancer des accusations il faut penser aux retombées que cela peux avoir pour les intéressés et réfléchir
DEUX téléchargements …..

Écrit par : car's 2 | 21/12/2011

Ca va peut etre être dur à croire mais je ne suis pas le rédacteur en chef de tous les médias qui ont relayé cette info... Je me suis contenté d'interroger le Maire sur cette affaire en conseil municipal et c'est bien là que doivent se régler et se discuter les affaires de la commune... Je suis le premier à regretter que cette affaire rejaillisse sur tout un service, et c'est ce que j'ai dit à France Bleue ce matin, car pour bien connaitre ce service, bon nombre des agents qui y travaillent sont consciencieux... Toutefois, on ne pouvait plus continuer comme cela, depuis de nombreuses années, la gestion et les turpitudes de certains défraient la chronique et porte atteinte à la ville, il fallait crever l'abcès et je considère que cette affaire n'est qu'un symptôme des incohérences dans la gestion de ce service... Ne me forcez pas à refaire l'historique des problèmes de la PM de Mèze... Je crois en effet que ce ne serait pas bénéfique pour la ville... Je suis conscient que mes questions dérangent, et je suis conscient qu'elles ne sont pas de nature à me faire gagner des voix... Mais aujourd'hui je suis conseiller municipal et non candidat et je fais mon boulot de conseiller municipal... c'est à dire je m'occupe des affaires de la commune..
Quand à votre remarque sur le régime coréen, je considère que c'est quand l'opposition ne peut pas effectuer son travail, quand le leitmotiv c'est "je ne suis pas d'accord avec vous et je ferais tout pour vous empêcher d'exprimer votre avis" où "cette affaire, il faut qu'elle soit réglée sous le manteau et que le citoyen électeur n'en sache rien..." Eh bien là oui, on avance vers la dictature.

Écrit par : Gilles PHOCAS | 21/12/2011

"Je pense qu'avant de lancer des accusations il faut penser aux retombées que cela peux avoir pour les intéressés et réfléchir
DEUX téléchargements ….."

Toute utilisation à des fins personnelles des moyens informatiques mis au service d'une personne dans le cadre de leur activité professionnelle est caractéristique d'une faute.

Si l'activité est illégale, cela peut constituer une faute lourde, et il y a fort à parier que cette activité n'est pas ponctuelle, mais habituelle.

De plus, l'installation d'un programme non autorisé par le Service Informatique de la mairie constitue un grave manquement à la charte informatique que chaque utilisateur est censé avoir signé, et constitue une mise en danger de l'intégrité du dit système.

Pour finir, pour des personnes sensées faire respecter la loi et l'ordre public, il faut être un minimum respectueux de celles-ci, qu'elles soient jugées scélérate par certains, tant qu'elles sont en vigueur, elles ont pour vocation à s'appliquer.

Écrit par : mandatural | 22/12/2011

Réponse à Car's 2.
Vous semblez connaître beaucoup de choses mais c'est un leurre. Peut être êtes vous même directement concerné par ce fait divers. Si la mairie est suffisament intelligente pour trouver le fautif comme vous dites, elle ne semble pas pressée de le faire. Peut-être que la vérité serait pire qu'un banal article de presse. L'opposition est là pour relever les problèmes de gestion municipale, là en l'occurence, il y en a un. On peut être pour ou contre Hadopi, le débat n'est pas là. La grande qualité de M. Phocas est qu'il informe les habitants de ce qu'il se passe au sein de la majorité. Malheureusement, il y a des choses qui dérangent. Maintenant si tout cela vous semble normal, libre à vous.

Écrit par : black eyed peas | 23/12/2011

Les commentaires sont fermés.