Mathilde1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/10/2011

MEZE: EVOLUTION DES IMPOTS LOCAUX EN 10 ANS DE MUNICIPALITE FRICOU

LOGO MEZINFOS.jpgDans cette période pendant laquelle les feuilles d'impôts locaux (taxe foncière et taxe d'habitation) tombent à gros flocons, mez'infos s'est intéressé à l'évolution de la fiscalité locale en cette date anniversaire de l'accession de Henry FRICOU au poste de premier magistrat de la ville (10 ans le 28 octobre 2011).

Dans ce laps de temps, les recettes fiscales de la commune sont passées de 4 millions d'Euros à 7,3 millions, soit une augmentation de 83%.

Paradoxalement, dans le même temps, de nombreuses compétences, et donc de nombreuses dépenses étaient transférées à l'intercommunalité (développement économique, tourisme, assainissement, routes, déchets,  etc)... et la population augmentait de 30%...

L'effort fiscal demandé à la population Mézoise a donc explosé sous l'ère Fricou...

Trois leviers ont étés utilisés pour arriver à ce résultat:

1- En 2003, Henry FRICOU a fait voter une augmentation des taux de taxe d'habitation et de taxe foncière d'environ 20%,

2- L'augmentation mécanique des bases fiscales votées chaque année,

3- Suite à l'explosion du prix du foncier, la revalorisation des valeurs locatives (base des impots locaux) par un partenariat entre mairie et fisc..

Il est aussi à noter que malgré le quasi doublement des recettes fiscales, l'investissement, lui, est resté à son niveau des années 90....

Commentaires

Et l'evolution de sarko sur le peuple

Écrit par : le boeuf | 30/10/2011

L'augmentation de 2003 était justifiée car les impôts n'avaient pas augmenté depuis 7 ans. Donc étalée sur 7 ans cela ne représentait qu'une augmentation de 1,6% par an. Ceci aurait mérité d'être présenté, mais n'est pas journaliste qui veut

Les augmentations de bases ne sont pas du fait de la municipalité mais du gouvernement de M. Sarkozi qui fait voter par ses petits camarades UMP, la Loi de finances.

La présentation que vous faites est malhonnête, comme souvent.

Allez voir en face chez l'excellent gynécologue UMP, la pression fiscale est plus du double, avec l'abattement à la base qui a disparu depuis 10 ans.

Écrit par : Marie-Claude | 02/11/2011

Nous aurions du y penser plus tôt! Tout le monde le sait, c'est la faute à Sarko!!! Il a un grand chapeau cet homme!
Non, sans rire, si vous ne nous aviez pas traité de malhonnêtes, nous n'aurions même pas répondu...
Oui ou non les chiffres que nous donnons sont exacts...? Car dans notre article, il n'y a pas de jugement de valeur... Il y a du factuel à savoir le quasi doublement des recettes fiscales de la commune de Mèze en 10 ans... Sur les causes, et comme vous le soulignez nous avons parlé des bases... Vous n'avez du lire que la première ligne du corps de notre article...
Le collectif budgétaire voté par "Sarko et ses amis" fait augmenter les bases de 1.5 à 2% l'an pour suivre l'inflation, c'est tout et à chacun de juger si c'est logique ou non...
Mais les malhonnêtes que nous sommes ajouteront que votre analyse qui est certes défendable si on enlève les erreurs de calculs, les fautes d'orthographe et le déplacement du problème sur une autre rive du bassin de Thau, n'élude pas l'équation fiscale des dix ans passés à savoir:
Recettes fiscales locales: +83%
Transfert de compétences vers l'intercommunalité
Augmentation de la population
Stagnation des investissements...
La question est donc: Où passent les 3,5 millions d'euros de recettes supplémentaires annuelles ponctionnées sur les ménages mézois si l'investissemnt est constant?

Écrit par : mezinfos | 02/11/2011

Les commentaires sont fermés.